Accueil > L’association > Statuts - Assemblées générales > Compte rendu AG 2012

Compte rendu AG 2012

dimanche 23 septembre 2012, par Jean Peyratout

La dixième assemblée générale annuelle ordinaire de Scideralle s’est tenue le 7 juillet 2012 pendant les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre dont la 13e édition http://2012.rmll.info avait lieu à Genève du 7 au 12 juillet 2012.

AG Scideralle, 7 juillet 2012, Genève : Compte rendu

La dixième assemblée générale annuelle ordinaire de Scideralle s’est tenue pendant les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre dont la 13e édition http://2012.rmll.info a lieu à Genève du 7 au 12 juillet 2012, nos félicitations et nos remerciements aux organisateurs !

Présents et représentés
Présents : Jean-François Nifenecker, Jean Peyratout, Daniel Caillibaud, Jean-Paul Chiron, ABUL (JFN) AFUL (JP). Représentés : CEMEA (PG), Saint‑Germain sur Morin (JPT), Alain Lamarche, Philippe Bousquet, Georges Cochet, Pascal Gascoin

Rapport d’activité

  • Conférences : Pessac, Gradignan, Villenave d’Ornon, Lille, Genève, essentiellement en région bordelaise avec l’ABUL, quelques-unes à venir et bien sûr les RMLL 2012 où on est de nouveau embarqué dans notre thème de prédilection "Sciences, Enseignement, Éducation populaire".
  • Traductions : Web@School, Mageia…
  • Don de matériels : plus d’une cinquantaine de PC ont été cédés, exceptionnellement nus mais la plupart du temps équipés d’AbulÉdu-live ou Ubuntu, ainsi que divers petit matériels cf http://scideralle.org/wiki/doku.php/productions/materiels#section2011
  • AbulÉdu / Le Terrier → http://abuledu-fr.org
  • Publication : coédition du DVD AbulÉdu-Live, diffusion lors des RMLL 2012 à Genève et des animations et formations 2012-2013.
  • Services en ligne : solution à trouver d’ici novembre 2012 car le CITIC 74 du Conseil Général de Haute-Savoie qui est notre partenaire depuis treize ans et héberge nos services en ligne depuis 2002 sera fermé fin 2012. Le support de Sud-Ouest.org est envisagé pour les listes et le serveur de l’AFUL pour le reste.

Rapport financier

  • La situation est saine, peu de mouvements, des rentrées en cotisations et conférence, peu de dépenses (noms de domaine, assurance…) car on n’a plus de demandes de prise en charge de frais de déplacement des développeurs pour les rencontres AbulÉdu. Paiement initial de la fabrication de 1 000 DVD AbulEdu-Live mais prise en charge partagée avec l’AFUL et l’ABUL. Stock et mouvements de matériel ne sont pas comptabilisés compte tenu de leur valeur vénale nulle ou dérisoire (matériels reconditionnés après premier usage et sortis d’inventaire ou CD/DVD).
  • RECETTES
    • 7001 Cotisations perçues 475,00 €
    • 707 Vente de produits pour cession 800,00 €
    • 708 Produit des activités éducatives 600,00 €
    • TOTAL RECETTES : 1 875,00 €
  • DÉPENSES
    • 607 Achats de produits pour cessions 1 196,00 €
    • 618 Charges des activités éducatives 189,79 €
    • 6218 Cotisations versées 300,00 €
    • 6282 Assurance 108,04 €
    • 65 Autres charges courantes 62,41 €
    • TOTAL DÉPENSES : 1 856,24 €
  • RÉSULTAT de l’exercice en cours : 1875,00 - 1856,24 = 18,76 €
  • EN-COURS sur l’exercice 2011-2012
    • Dépenses prévues à réaliser :
      • Soutien projet LE TERRIER 1 000 €
      • Total prévisionnel dépenses attendues : 1 000 €
    • Recettes attendues à percevoir :
      • Gradignan (conf 31.03.2012) : 150 €
      • AFUL (cotisation 2011-2012) : 300 €
      • AFUL (Lille-Bx pour AG) : env. 100 €
      • AFUL (DVD AbulÉdu live) : env. 400 €
      • ABUL (DVD AbulÉdu live) : env. 400 €
      • Total prévisionnel recettes attendues : 1 350 €

LES DIX ANS DE SCIDERALLE

Si on fait le point sur cette décennie (2002-2012 !), nous nous étions fixés à l’origine plusieurs objectifs et trois missions principales qui, simultanément à la création de l’ADULLACT pour les collectivités locales, ont à l’automne 2002 motivé la création de Scideralle en tant que nouvelle association :

  1. le soutien prioritaire au projet AbulÉdu que les associations du Libre, à l’époque, méconnaissaient, le soutien au développement de contenus et de logiciels (Le Terrier, Gcompris…) et la promotion de ces solutions par différents moyens (formations, salons, conférences, publications…) ;
  2. la meilleure prise en compte de l’Éducation populaire par les associations du Libre qui ne savaient pas ce dont on parlait ou s’en désintéressaient, malgré heureusement quelques bonnes volontés en particulier au sein de l’AFUL, de l’April et de l’ABUL, membres fondateurs de Scideralle ;
  3. une volonté de rapprochement avec les acteurs de l’Éducation populaire visant à une prise en compte interne de la problématique des licences libres et des formats ouverts, spécialement par les associations, les institutions (centres de formation, services de l’État…) et les collectivités territoriales (notamment au travers des médiathèques, espaces publics numériques et écoles).

Puis, au fil du temps, des rencontres qu’on a faites et aussi souvent que possible en partenariat, nous nous sommes aussi engagés dans d’autres projets qu’on n’avait pas initialement prévus comme le conseil aux associations, l’aide à l’équipement (conseil, cahier des charges, cession de matériels reconditionnés), le soutien d’autres solutions techniques qu’AbulÉdu (sujet sensible à l’époque au sein du « canal historique »), la formation de professionnels (professeurs, animateurs), la traduction de logiciels et de documentation, etc.

Après ces dix années, notre sentiment est que nous sommes allés bien au-delà de ce qu’on aurait pu rêver à l’époque, et de très loin, pour les trois missions prioritaires évoquées ci-dessus :

  1. Pour AbulÉdu / le Terrier, l’association AbulEdu-fr a pris le relais en étroite synergie avec Ryxéo et ça n’a jamais aussi bien roulé…
  2. Au-delà du thème « Éducation, Éducation populaire » récurrent pour chaque édition des Rencontres Mondiales du Logiciel Libre, les associations ABUL, April, AFUL et nombre de GULL ont pris en compte l’Éducation populaire dans leurs actions courantes, voire l’ont expressément intégrée dans leurs statuts comme l’a fait l’AFUL, à notre initiative, lors de leur AG 2011.
  3. Quant aux acteurs de l’Éducation populaire, nombre d’entre eux ont aujourd’hui à des niveaux divers intégré la problématique logiciels libres / formats ouverts / confidentialité des données personnelles que nous défendons. Si beaucoup n’en sont qu’utilisateurs, et ce n’est déjà pas si mal, nombre d’associations vont dorénavant bien au-delà. Pour ne prendre que deux exemples, les CEMÉA ont intégré le Libre dans leur projet associatif national et le CNAJEP (Comité National des Associations de Jeunesse et d’Éducation Populaire) s’est clairement positionné suite au colloque de Bordeaux en novembre 2010 :

Nous avons donc atteint et dépassé les objectifs fixés lors de la création de Scideralle.

Aujourd’hui la plupart des militants de Scideralle, et c’est très bien comme ça, militons plus dans d’autres cadres professionnels ou associatifs qu’au sein de Scideralle à proprement parler, à laquelle nous ne cherchons d’ailleurs guère à faire adhérer ou réadhérer comme nous le signale régulièrement et à juste titre notre trésorier !

Il est donc envisagé de mettre un terme peut-être pas d’emblée à l’association mais au moins à la plupart de ses activités autonomes, en répondant positivement à la proposition de fusion qui nous avait été faite il y a un an par l’AFUL lors de leur AG à laquelle Pascal Gascoin et moi avions participé à Montpellier. Les deux associations sont en adhésions croisées l’une à l’autre depuis plusieurs années sans heurts et nos engagements actuels continueront dans ce cadre-là sans changer d’objectifs, tout en bénéficiant d’une audience plus large. Les adhérents de Scideralle qui ne sont pas déjà adhérents de l’AFUL pourront s’y retrouver au sein du Groupe de travail Éducation

Une dissolution en bonne et due forme n’est pas exclue à terme mais est difficile à envisager d’emblée du fait de nos engagements en cours, par exemple l’agrément que nous avons pour la cession et rétrocession de matériels ou l’engagement que nous avons d’assurer ce matériel.

Les fonds qui resteraient à Scideralle, une fois que ce qui serait nécessaire sera engagé ou mis en réserve, pourront être rétrocédés à AbulÉdu-fr qui en a désormais plus besoin que Scideralle, ou tout autre choix de l’AG.

L’AFUL pourra héberger, dans des conditions techniques qui restent à définir avec eux, celles des activités en ligne que nous déciderons de conserver (et a minima les archives), ce qui au passage réglera le problème de la défection du Conseil général de Haute-Savoie pour notre hébergement. Ce sujet a été évoqué lors de l’AG de l’AFUL à Roubaix le 10 mars 2012.

Quant aux listes de diffusion que nous pourrions vouloir conserver, Scideralle est membre fondateur de l’association Sud-ouest.org dont l’AG s’est tenue à Bordeaux en mars et qui semble tout naturellement désignée pour en assurer l’hébergement.

DÉCISIONS, MOTION D’ORIENTATION

  • Remerciements au CG 74 pour son soutien au Libre
  • Co-participation avec l’ABUL et l’AFUL au financement du projet Le Terrier (à hauteur de 1000 euros)
  • L’AG donne mandat au CA :
    • pour étudier le détail des conditions du rapprochement entre Scideralle et l’AFUL.
    • pour assurer la migration des services en ligne de Scideralle :
      • → migration des listes chez Sud-Ouest.org ;
      • → services Web sur les serveurs de l’AFUL.