Accueil > Ressources libres > Ajouter des polices pour OOo sous Ubuntu

Ajouter des polices pour OOo sous Ubuntu

mercredi 14 janvier 2009, par Jean Peyratout

Installer des polices supplémentaires utilisables avec OpenOffice.org sur Ubuntu.

La suite bureautique libre OpenOffice.org sait utiliser les polices installées sur le système.

Plusieurs polices Microsoft (Arial, Verdana, Times New Roman, Trebuchet, Comics...) sont disponibles dans un paquet nommé msttcorefonts qu’on peut installer par la commande suivante à taper en console (Menu Applications → Accessoires → Terminal) :

sudo apt-get install msttcorefonts

ou en mode graphique (Système → Administration → Gestionnaire de paquets Synaptic) et installer le paquet msttcorefonts


L’intérêt de l’installation de ces polices Microsoft largement utilisées sur Internet est qu’elles permettent d’avoir ainsi un rendu graphique de même aspect que sous Windows, dans un navigateur et surtout pour les documents bureautiques dont l’échange est ainsi facilité.

Mais certaines polices ne sont pas dans un paquet, ce serait trop simple !

C’est le cas de Garamond, qui n’est pas une police libre. À la suite d’une conférence-atelier sur OpenOffice.org (voir aussi comment installer OOo3 sur Ubuntu), la question a été posée, répondons…

Récupérer les fichiers .ttf

Il faut d’abord récupérer les fichiers (extension .ttf) des polices :

Pour explorer cette seule voie, téléchargeons le
fichier compressé .zip qui contient les fichiers.

On obtient donc un fichier apple_garamond.zip,
par ex. sur le Bureau.

Installation

On passe en ligne de commande :
Menu Applications → Accessoires → Terminal

Ok on a les fichiers, passons à la suite que l’on va réaliser en ligne de commande, façon de faire rapide, identique quelle que soit votre interface graphique... et très facile à expliquer !

1. Dans la console : on va dans le répertoire "Bureau"
(attention à la majuscule et à l’espace, tout compte !) :

cd Bureau [valider avec la touche Entrée]

  • Un truc, le copié-collé rapide à la souris :
    • a. sélectionner le texte de la commande cd Bureau en mettant le pointeur de la souris juste avant le texte puis sélection en passant dessus Clic-gauche maintenu (on voit la sélection).
    • b. Lâcher le bouton gauche. C’est copié !
    • c. Aller dans la fenêtre Terminal (Alt + Tab jusqu’à trouver la fenêtre voulue)
    • d. Clic-milieu dans la fenêtre, c’est collé, sans erreur. Magique... le bouton du milieu, c’est parfois une roulette et on peut appuyer dessus, en plus de la faire rouler. Si vous n’avez que deux boutons et pas de bouton du milieu, le clic-gauche-et-droite-simultanés donne le même résultat que le clic-milieu

Terminal affiche maintenant une invite du genre
moi@monpc:~/Bureau$

2. On copie (cp) le fichier zip dans le répertoire kivabien
(ici /usr/share/fonts/truetype) [1]. Il faut les droits super-utilisateur
pour aller écrire dans le système, ce que permet de façon
momentanée sudo (do : faire, su : "super user")

  • Pour faire ça, on va utiliser un autre truc : la complétion grâce à la touche Tab (tabulation) qui se trouve juste à gauche de la touche A
    Ça donne dans Terminal la séquence de touches suivante :
    • sudo cp app [Tab] (il complète tout seul apple_garamond.zip) [espace] /usr/sh [Tab] fon [Tab] tru [Tab]
      ce qui donne :

sudo cp apple_garamond.zip /usr/share/fonts/truetype [valider]

3. Bien, on a copié le fichier apple_garamond.zip dans le
répertoire kivabien, décompressons-le (utiliser la touche
Tab pour éviter les erreurs de frappe, vérifier avant de
valider) :

sudo unzip /usr/share/fonts/truetype/apple_garamond.zip [valider]

Le système affiche, si tout va bien :
Archive : /usr/share/fonts/truetype/apple_garamond.zip
inflating : AppleGaramond-LightItalic.ttf
inflating : AppleGaramond.ttf
inflating : AppleGaramond-Italic.ttf
inflating : AppleGaramond-BoldItalic.ttf
inflating : AppleGaramond-Bold.ttf
inflating : AppleGaramond-Light.ttf

4. Si c’est tout bon, on peut effacer (rm : remove) le fichier
compressé apple_garamond.zip , inutile désormais (et on a
toujours l’original disponible sur le Bureau de toutes façons) :

 sudo rm /usr/share/fonts/truetype/apple_garamond.zip [valider]

5. On reconstruit le cache des polices disponibles sur le système

sudo fc-cache -f -v [valider]

Ça prend un peu de temps, selon la quantité de polices traitées, patientez jusqu’au message fc-cache : succeeded ou quelque chose comme ça.

6. C’est fini !

Ouvrir OpenOffice.org, les polices doivent maintenant apparaître, nommées Apple_Garamond bien sûr. Elles sont désormais disponibles pour toutes les applications et tous les utilisateurs.

La même procédure peut être utilisée pour d’autres polices, bien sûr, à condition d’avoir les fichiers ttf. Attention, toutes les polices ne sont pas d’égale qualité et l’usage de polices exotiques ou fantaisie n’est pas recommandé pour la lisibilité de vos documents.

Pour résumer, nous avons appris :

  1. . à copicoller à la souris en utilisant le bouton du milieu ;
  2. . à compléter les commandes avec la touche Tab ;
  3. . à installer une police supplémentaire n’existant pas sous forme de paquet.

C’est clairement le 1. qui servira le plus souvent ! ;-)

Utilisation





Découvrez les différents modules d’OpenOffice.org en cliquant sur leurs icones.


Voir en ligne : OpenOffice.org francophone


[1On peut aussi installer les polices (les fichiers *.ttf) dans son répertoire personnel, dans un sous-répertoire caché .fonts. À créer s’il n’existe pas déjà.
Inconvénient : les polices ne seront disponibles que pour cet utilisateur.
Avantage : pas besoin du mot de passe du système, et elles "suivent" le profil personnel si on change de système. À vous de voir…