Accueil > Presse, Web, librairie > Europeana, bibliothèque numérique européenne

Europeana, bibliothèque numérique européenne

lundi 17 novembre 2008, par Jean Peyratout

À la suite du prototype homonyme de bibliothèque en ligne initialement développé par la Bibliothèque nationale de France, c’est jeudi 20 novembre 2008 [1] le lancement officiel d’Europeana, Bibliothèque numérique cette fois vraiment européenne [2].

« Plus de deux millions d’objets culturels numérisés seront accessibles gratuitement pour les internautes qui iront sur le portail www.europeana.eu », a annoncé Viviane Reding, commissaire européenne en charge de la Société de l’Information.

Le service sera disponible en vingt-et-une langues et l’ambition de ses promoteurs est de dépasser dix millions d’objets culturels d’ici 2010.

Via la base de données Gallica mise en ligne par la Bibliothèque nationale de France, la France a contribué à ce projet dans une proportion importante (plus de la moitié des œuvres initialement proposées). Mais ce sont désormais plusieurs centaines d’institutions culturelles de l’Union européenne qui sont appelées à contribuer à cette bibliothèque numérique dans les années à venir.


Voir en ligne : Europeana


[1Victime de son succès - dix millions de visites en une heure !, le serveur d’Europeana a lâché quelques heures après l’ouverture, bon signe de l’intérêt réel du public pour l’initiative. Rendez-vous mi-décembre pour la réouverture après gros travaux de mise à l’échelle, patience.

[2Après dix ans d’efforts de numérisation, l’initiative française ne comptait en 2007 que la Hongrie et le Portugal comme véritables partenaires européens.