Accueil > Presse, Web, librairie > Réponse de Scideralle au discours du 12 novembre 2002 de M. le Premier (...)

Réponse de Scideralle au discours du 12 novembre 2002 de M. le Premier Ministre sur le développement des TIC à l’école

jeudi 19 décembre 2002, par Hervé Baronnet, Jean Peyratout, Sylvain Lhullier

SCIDERALLE
Adresse permanente http://scideralle.org/cp/cp_002.php
Contact presse : info@scideralle.org

Monsieur le Premier Ministre,

Nous avons lu avec attention votre discours du 12 novembre 2002 prononcé à l’occasion de l’Electronic Business Group, tel qu’il a été repris dans la presse.

Nous avons noté avec intérêt que vous souhaitez développer de manière massive l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) à l’école. Nous souhaitons vous informer que les membres de SCIDERALLE [1] (Système Coopératif Indépendant pour le Développement, l’Étude et la Recherche Appliquée en Logiciel Libre pour l’Éducation) ainsi que les signataires de cette lettre sont prêts à collaborer pour cela avec vos services, et ont déjà des solutions concrètes et éprouvées à vous proposer.

Imaginez en effet une école dans laquelle chaque élève peut accéder à l’aide de l’un des ordinateurs installés à différents endroits (fond de classe, CDI, salle informatique,...) à ses documents et son environnement personnalisé. Sur ces ordinateurs est installé un ensemble de logiciels libres
 [2]
évolutifs avec l’aide desquels l’utilisateur peut :

- lire, écrire, dessiner, communiquer ;
- découvrir l’internet à l’abri de la publicité et des sites indésirables ;
- se documenter en consultant les ressources de la bibliothèque de l’école et celles de l’internet ;
- publier instantanément ses travaux sur l’intranet de l’école ;
- envoyer et recevoir du courrier électronique, filtré en réception par le "postier" de l’école (le plus souvent son professeur) ;
- utiliser de nombreuses applications pédagogiques élaborées grâce à une coopération étroite entre professeurs et informaticiens.

Cet ensemble de logiciels est très simple à installer et à gérer au quotidien : son cahier des charges a été élaboré par des enseignants et leur est donc bien adapté.

Des dizaines de réseaux de ce type fonctionnent déjà, administrés par des professeurs ou des instituteurs n’ayant pas nécessairement de grandes connaissances en informatique. Vous savez combien ce point est crucial vu la faiblesse des ressources en la matière dans les écoles.

Cette solution logicielle libre est disponible dès aujourd’hui et s’appelle AbulÉdu [3]. Comme l’école publique, les logiciels libres ont certaines valeurs qui en font des "logiciels républicains" en ce qu’ils garantissent :

- la Liberté d’utilisation, de copie, de modification, de distribution, d’accès au code-source... ;
- l’Égalité des utilisateurs, quels que soient les moyens des établissements : une petite école désargentée a le même choix logiciel qu’un établissement plus riche ou prestigieux ;
- la Fraternité, la coopération et l’entraide entre développeurs et utilisateurs, entre utilisateurs, entre l’école et la famille.

Accessoirement, rappelons que le fait d’utiliser ce genre de solutions réduit drastiquement les coûts en supprimant ceux liés à l’achat de licences de logiciels et en réduisant considérablement ceux d’achat de matériel à la fine pointe de la technologie. La licence libre met enfin à l’abri de la stratégie de conquête de certains éditeurs, pratiquant des tarifs alléchants au départ pour mieux les augmenter par la suite...

Actuellement cette solution logicielle libre AbulÉdu, qui dispose de nombreux autres atouts [4], est utilisée tous les jours dans une centaine d’écoles réparties sur la France entière, ainsi qu’au Québec, au Maroc,...

Nous vous proposons donc de généraliser cette solution et de réaliser plus rapidement votre objectif : "un ordinateur pour 3 élèves [...] à l’horizon 2007".

Avec AbulÉdu, un tel objectif pourrait être réalisé en trois ans.

Afin de généraliser cette solution, et par là même améliorer l’efficacité de l’investissement public consenti, un appui institutionnel fort et clair à notre démarche est nécessaire. Accepteriez vous d’être ce soutien ?

SCIDERALLE se met donc, en signant cette lettre, à la disposition de "l’École de Demain".

Veuillez croire, Monsieur le Premier Ministre, à notre haute considération et notre profonde estime.

Références :

À propos de SCIDERALLE

SCIDERALLE est une association loi 1901 qui se fixe pour mission de soutenir et promouvoir des projets visant à fournir à tout public des logiciels et ressources libres pour l’éducation entendue au sens large (enseignement mais aussi associations, éducation populaire...), de produire et fournir des logiciels et des services d’intérêt collectif et présentant un fort caractère d’utilité sociale.

Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre sur le site Web de SCIDERALLE : http://scideralle.org.

À propos d’AbulÉdu

AbulÉdu est une solution logicielle destinée à faciliter l’implantation et l’usage d’un réseau informatique dans un établissement scolaire.

Conçue pour être utilisée au quotidien par des enseignants sans compétences initiales en informatique, AbulÉdu permet l’intégration de machines diverses (GNU/Linux,Windows,Mac) y compris, dans une certaine mesure, de PCs anciens utilisés en terminaux graphiques.

Constituée de logiciels libres et gratuits, AbulÉdu intègre tous les outils de base, préconfigurés pour une utilisation en réseau dans une école : site intranet, navigateur, courrier électronique, traitement de texte et d’images, publication instantanée sur l’intranet, etc.

Pour plus d’information, vous pouvez vous rendre sur le site Web d’AbulÉdu : http://abuledu.org.


[1Association SCIDERALLE - http://scideralle.org/

[2Pages "Logiciel Libre" de la "Free Software Foundation Europe" - http://www.fsfeurope.org/documents/freesoftware.fr.html

[3AbulÉdu - http://www.abuledu.org/