Accueil > Activités, projets > Majilux > Majilux va à l’école

Majilux va à l’école

dimanche 22 mai 2005, par Jean-Louis Louër

Ça y est, Majilux débarque à l’école. Certes, l’invasion est encore modeste... Il s’agit d’une école élémentaire à Montreuil-sous-bois. La
distribution fut installée dans une salle informatique équipée d’un serveur et de 15 terminaux Pentium 133Mz. Le cédérom, destiné à fournir le serveur de clients légers LTSP, est trop petit pour contenir également les logiciels courants. Un clic dans un utilitaire a suffi pour les installer automatiquement, à partir d’Internet.

Parmi les indispensables, on trouve :

- kde
- koffice (suite bureautique, lecteur pdf...)
- kdegames (jeux de logique, apprentissage du clavier...)
- konqueror (gestionnaire de fichiers)
- gnome-games (différents jeux)
- gimp et gpaint (pour travailler et améliorer les images)
- gcompris et gnuchess (+ de 60 tableaux de jeux éducatifs)
- drgeo (logiciel de géométrie)
- gnumeric et abiword (tableur et traitement de texte)
- gthumb (visualiseur d’images)
- openoffice.org (suite bureautique)
- abuledu-leterrier (logiciels éducatifs)

Le navigateur Firefox et le gestionnaire de fenêtres Windowmaker faisaient déjà partie des logiciels inclus dans le cédérom d’installation. Tous ces logiciels sont configurés en français.

Les béta-testeurs furent 26 gamins de classe de cp qui se sont acharnés sur la version 6 de gcompris. Il est toujours surprenant de voir combien ils sont prompts à découvrir les nouveaux tableaux.

L’installation du cd lui-même s’est dérouléee en un peu plus de 10 minutes sur le PC serveur. La configuration de l’accès à Internet depuis une Freebox sur la 2ème carte réseau a pris moins d’une minute. Il a fallu une demi-heure pour télécharger le reste des logiciels par le réseau (temps moyens constatés en suivant la procédure d’installation).

Pour l’heure, le système est parfaitement fonctionnel mais l’avenir et nos petits béta-testeurs devraient nous en dire plus prochainement.

Messages

  • En Belgique aussi....

    Nous testons, encore en laboratoire, la version 0.2.4 de Majilux pour l’Ecole Primaire Communale de Genval (à 30km au sud-est de Bruxelles).

    Le serveur de test est un vieux Compaq Deskpro EP/SB Pentium II à 350MHz avec 128Mb de RAM et un disque dur de 6Gb.

    Alors que Knoppix lors du démarage à partir du CD avait trouvé mon réseau et mon accès internet (gateway), Majilux lui ne trouvait pas le gateway.
    J’ai du faire un :
    - su -
    - route add default gw 192.168.0.10

    Après cela, quelques : apt-get ont bien ammélioré les choses.
    - apt-get update
    - apt-get install gcompris
    - apt-get install mc
    - (J’aime encore bien Midnight Commander pour avoir beaucoup utilisé Norton Comander en DOS sur des serveurs Novell 2.12 il y a bien longtemps.)

    Je n’ai pas encore testé de terminaux X.

    Je n’ai pas encore édité /etc/resolv.conf pour y mettre les serveurs DNS.

    - Remarque :
    - Un petit : readme-0-2-x.txt
    avec les changements entre l’une et l’autre version serait le bienvenu...
    en attendant un apt-get install majilux !

    - Question :
    - Comment passer d’une version (0.2.4) à l’autre (0.2.5) sans tout réinstaller et reconfigurer ?

    Mon but :
    Avoir un maximum de Terminaux X de différents type :
    - PC Linux bootables sur disquettes à la manière d’Abuledu pour les vieux 486DX33 par exemple.
    - PC Linux bootables sur CD-ROM.
    - PC Linux bootables par le réseau ???
    - PC Linux (distribution ?) bootable depuis leur disque dur (Terminal X dans une fenêtre)
    - iMac (G3/OS9) (Terminal X dans une fenêtre)
    - iMac (G3/Linux Yellow Dog) (Terminal X dans une fenêtre)
    - Win98/WinMe/Win2K/WinXP (Terminal X dans une fenêtre)
    Pouvoir ainsi faire un maximum de postes avec le matériel hétéroclite offert par les parents...

    Bon travail. Félicitations.
    Je vous ferai part de mon expérience pratique avec Majilux.

    - Marc Heirbrant
    (Parent d’élève, actif au seing de l’association des parents pour améliorer l’informatique de l’école de Genval.)

    NB
    J’avais déjà testé Abuledu 1.1.1 sur un portable Compaq avec des terminaux PC 486DX33 bootant sur floppy.
    Je compte construire un serveur correct pour l’Ecole de Genval. A suivre...
    J’attends d’en savoir plus sur le logiciel que je vais utiliser pour le serveur ou les serveurs.

    Pour info, voici le réseau déjà mis en place :
    - DMZ : 192.168.1.1/24 gw 192.168.1.1 (ADSL CISCO)
    - LAN : 192.168.0.1/24 gw 192.168.0.10 (Router BR604 Topcom)
    - avec
    - une extension vers un autre bâtiment (maternelles)
    et vers une classe encore non cablée en MultiBridge Wifi
    (54 MBits / Canal 13 / WEP 256 / MAC filter / 3 unités - US Robotics 5450 )
    - et un point d’accès Wifi classique
    (Access Point / 125 MBits / Canal 1 / WEP-TKIP / MAC filter / 1 unité - US Robotics 5450 )
    (Clients : PCMCIA US Robotics 5410 ou carte PCI US Robotics 5616)

    Voir en ligne : Majilux

    • Il est normal que la version Majilux 0.2.4 ne trouve pas la passerelle sur 192.168.0.10 puisque le sous-réseau 192.168.0.0 est attribué aux terminaux passifs. Sur les versions à partir de 0.3.0, l’adresse utilisée est 192.168.111.0. Cela ne supprime pas le problème, mais il devrait apparaitre moins fréquemment.

      A la racine du cd se trouve un fichier "changelog" où sont notés toutes les modifications.

      A propos des évolutions de versions, il faut savoir qu’une Majilux installée, quelque soit la version, n’est rien d’autre qu’une distribution Debian Sarge en français, avec un serveur de terminaux LTSP déjà configuré.
      Les évolutions majeures vont porter sur la version de LTSP, qui est passée en 4.1.1 à partir de Majilux 0.3.0, et sur le noyau Linux qui va être installé en version 2.6 très prochainement.

    • Version 0.3.1 de Majilux.

      Le principe du sous-réseau attribué au terminaux passif, principe de SkoleLinux et de K12LTSP, mais pas d’Adbuledu 1.1 que je sache, est certainement plus efficace en termes de bande passante, de possibilité d’extension du nombre de terminaux par l’ajout de serveurs LTSP ce qui nécessite alors un serveur central pour les fichiers de préférence.

      Cependant, cette architecture présente aussi des limites :

      a) Les réseaux étant séparés, les machines qui peuvent "booter" tantôt comme terminaux X, tantôt avec leur OS propre se retrouvent sur des réseaux séparés à moins de cabler l’école en double et de leur donner deux cartes réseaux me semble-t-il.

      b) Les imprimantes en réseaux doivent être connectées de manière à être accessibles par CUPS.

      c) Si l’école est équipée de Wifi et de locaux dispersés, l’architecture de réseau s’en trouve compliquée.

      Dans un premier temps, je compte installer mon premier serveur de test Majilux à l’école sur un seul réseau.
      J’ai constaté que le script ’terminix’ encode encore 192.168.111 en dur. Le ’111’ est utilisé aussi en recherche de chaîne de caractères.

      Ma solution, qui semble fonctionner est la suivante :

      Passer d’un réseau 192.168.111.0/24 réservé aux terminaux X avec une autre carte réseau dans le serveur
      pour le WAN (internet ou réseau classique)...

      (dhcp de 192.168.111.250 à 192.168.111.150 et hosts de 192.168.111.2 à 192.168.111.102 (?)
      serveur 192.168.111.1 masque 255.255.255.0 gateway 192.168.111.1 dhcp 192.168.111.1 dns 192.168.111.1)

      ...à un réseau unique 192.168.111.0/23 dont 192.168.111.xxx sont pour majilux, ses terminaux x et les machines en dhcp et dont 192.168.110.xxx est pour tout le reste comme les imprimantes, autres serveurs, autres PC, iMac(j’en ai 6), Bridges Wifi (j’en ai 3) et access point Wifi (j’en ai 1).

      (dhcp de 192.168.111.250 à 192.168.111.150 et hosts de 192.168.111.2 à 192.168.111.102 (?)
      serveur 192.168.111.1 masque 255.255.254.0 gateway 192.168.111.254 dhcp 192.168.111.1 dns 192.168.111.254)

      Les modifications faites à Majilux sont alors minimes. Cela marche très bien en test jusque là.

      Je suis ouvert à tout commentaire évidement.

    • Il me semble qu’il y a une alternative a LTSP : FreeNX

      Voir : http://www.tinyapps.org/freenx/

      http://www.linuxjournal.com/article/8342

      http://www.linuxjournal.com/article/4562

      http://freenx.berlios.de/

      Je n’ai pas encore essayé FreeNX, mais il semble que certains points rencontrent mes souhaits :

      - Compression des données transmises sur le réseau. Avantage, le besoin d’un réseau dédié aux terminaux n’est plus aussi important.

      - Le client peut tourner sur plusieurs O.S.

      L’objet semble mériter que l’on y regarde de plus près.

      Qu’en pensez-vous ?

      Marc Heirbrant

      Voir en ligne : FreeNX